Publié le Par Danika Rioux

C’est bien plus qu’un simple programme

Je me souviens de ma première audition afin de devenir boursière. J’y étais allée avec ma meilleure amie. C’était la veille de la rentrée scolaire et nous étions plus motivées que jamais à faire partie du programme. Du haut de nos onze ans, c’était notre plus beau rêve. Suite à ma première journée en sixième année, ma mère est venue me chercher au service de garde et m’a annoncé la bonne nouvelle. Je sautais partout et cela complétait parfaitement la superbe journée que je venais de vivre. À ce moment, j’étais la petite fille la plus heureuse sur cette planète.

Cinq années plus tard, je viens tout juste de passer ma sixième audition. Plusieurs personnes m’ont récemment demandé : «Danika, encore une année en Boursiers? T’es pas tannée?». La vérité est que, non! Je suis tout autant en amour avec ce programme que lorsque j’ai débuté ma première année.

Être en Boursiers, c’est découvrir de nouveaux styles de danse tout en s’amusant. Bien sûr nous travaillons et c’est exigeant, mais ça ne change pas le fait que nous avons tous la même passion et que cela rend l’atmosphère incroyablement plus agréable. Les professeurs désirent notre réussite et nous le ressentons dans la manière dont ils agissent avec nous. Je me suis toujours sentie supportée, encadrée et valorisée. Ma partie favorite de l’année est, sans aucune hésitation, le festival. Se produire sur scène pour six spectacles en trois jours est le résultat final de tous les efforts que nous avons faits durant l’année. C’est le dernier kilomètre de notre marathon. Pas le plus évident, mais définitivement le plus amusant.

Être en Boursiers, c’est aussi avoir une deuxième famille. Au premier cours, peu de gens se connaissent et c’est relativement silencieux. Nous découvrons l’identité des nouveaux et retrouvons les anciens. Dès le deuxième, nous commençons à créer des liens. Au fil des semaines, nous apprenons à se connaître et nous devenons de plus en plus proches. Imaginez : je danse avec certaines personnes depuis cinq ans et nous nous voyons deux fois par semaine. Je suis plus qu’heureuse de les côtoyer aussi souvent. Après toutes ces années, je les aime gros gros gros! Le meilleur dans tout ça est que tout le monde s’entend bien. Il n’y a pas de petites cliques séparées. Nous sommes un seul groupe uni. Les deux dernières années, mon groupe et moi nous asseyions en un seul et unique grand cercle et parlions de tout et de rien. Nous avons eu des débats, pris d’importantes décisions, raconté des anecdotes et discuté de nos inquiétudes. Que de bons souvenirs.

Depuis cinq ans, je suis heureuse de me lever le dimanche matin et de quitter l’école le jeudi soir pour me rendre au 1460 avenue Mont-Royal Est et faire ce que j’aime avec des gens que j’aime. Ce programme m’a permis de grandir et de devenir la danseuse, mais aussi la personne que je suis aujourd’hui. Chacun à un programme qui lui correspond et une école de danse dans laquelle il se sent à la maison. Il suffit seulement de les trouver. Et bien moi, je les ai trouvés il y a bien longtemps.

Bonne année à tous les Boursiers!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *