Publié le Par Virginie Hotte-Dupuis

Mon expérience du Festival Louise Lapierre Danse : une histoire de famille!

En 2017, nous avons fêté le 45e Festival Louise Lapierre Danse…je me rappelle d’avoir aussi fêté le 10e, puis les 15, 20, 25, 30èmes… et ainsi de suite ! J’ai commencé mon expérience de « festivalière » dans le Ballet des Enfants, toute petite, et j’y participe encore en tant qu’adulte aujourd’hui…accompagnée de ma fille, qui est aussi passée par le Ballet des Enfants et désormais dans les Ados…et aussi avec ma maman, qui est ma prof et chorégraphe de claquettes. Une histoire de famille, je vous disais! Mon fils nous a même rejoints une année avec le groupe des garçons en 2016…la totale!

Pourquoi cet amour de l’expérience Festival? Parce qu’elle est unique! Dans nos journées ultras occupées, pourquoi s’ajouter des répétions, des enregistrements de sons, des essayages de costumes et tous ces rendez-vous d’artistes? Parce qu’à la fin du week-end du Festival, après 6 spectacles, chacun rempli d’anecdotes cocasses et enivrantes, rien ne bat le sentiment d’accomplissement de cette activité pratiquée pour moi (avec en bonus ma fille et ma maman !) et ma « gang » d’amis de danse avec qui je viens de passer tous mes temps libres des 4 derniers mois…et que je suis déjà triste de devoir quitter jusqu’à l’année prochaine !

À travers les années passées avec eux, des liens incroyables se sont tissés : ce n’est pas avec tout le monde qu’on partage une scène professionnelle ! On se retrouve avec un groupe hétéroclite mais fusionné, composé d’un chirurgien, d’un informaticien, d’une météorologue, d’une infirmière…et le temps des 6 spectacles, nous sommes tous dans le même bateau, tanguant sur la même scène, tous à l’unisson, unis dans notre passion pour la danse…unique, je vous disais !

La fierté de danser les pas chorégraphiés par ma maman, la chance de suivre ma belle grande fille des coulisses que je vois s’épanouir sur scène et gagner en confiance et en assurance tout en ayant elle aussi du plaisir et des fous rires avec ses amies de danse, n’ont rien d’égal!

Au-delà de l’expérience de scène, ce sont les liens créés avec tous les participants qui me tiennent à cœur et qui me font rembarquer dans l’expérience chaque année. Le plaisir des regards complices lorsqu’on se croise sur scène dans un changement de ligne, les folies du dernier show, pouvoir croiser ma fille en coulisse nerveuse et excitée entre deux numéros, voir ma mère venir nous féliciter après notre numéro… me font sentir privilégiée de vivre ces moments si magiques.

Cette expérience de scène, qui m’aura accompagnée toute ma vie jusqu’à présent, m’aura certes apporté des bénéfices tangibles dans ma vie quotidienne (une présentation à faire au travail devant 200 personnes? Il n’y a rien là!) mais elle aura aussi et surtout créé, à travers les années, des souvenirs impérissables.

Mon expérience de FestivalLouise Lapierre Danse, c’est une histoire de famille…et de vie ! Est-ce que je serai de la 46e édition? Oui! Sur scène, dans la chorégraphie de ma mère (j’ai déjà hâte de voir le thème, la musique et les costumes!) et en coulisses, pour voir ma fille danser ses numéros d’ados.

Alors, on se voit au Théâtre Denise-Pelletier en mai prochain?

Virginie Hotte-Dupuis

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *